Réveillez l'entrepreneur qui sommeille en vous / Startupeers.co

< Retour

M'inscrire /

Me connecter

Nubrella – Ne tenez plus votre parapluie à la main, portez le tel un vêtement !

Nubrella – Ne tenez plus votre parapluie à la main, portez le tel un vêtement !

J’ai découvert à mon retour de vacances cette campagne Kickstarter pour un parapluie très innovant : le Nubrella. Je la partage avec vous car il ne reste plus que quelques heures pour le cofinancer (et profiter du earlybird pour en acquérir un), mais également parce que l’approche qui est à l’origine de la création de ce parapluie est des plus intéressante !   En effet, pour Alan Kaufman tout à commencé par la prise de conscience par l’observation du besoin de faire évoluer les parapluies pour les rendre plus adapté à notre vie moderne, ces derniers n’ayant finalement que peu évolué depuis leur création (tige, baleine, toile de protection). Au lieu de chercher à améliorer l’existant, il a décidé de repenser à partir de zéro et en partant du contexte des utilisateurs cet objet si courant et pourtant si inadapté dans certains cas de figure (l’exemple des travailleurs extérieurs qui ont besoin de leurs deux mains est des plus pertinents). Après avoir construit et testé plusieurs prototypes, Alan a finalement lancé en 2009 un premier produit issu de ces réflexions, le Nubrella Storm, sans pour autant arrêter de creuser le sujet car il pensait pouvoir répondre encore plus efficacement à ce besoin de protection contre la pluie ou le soleil. We put a man on the moon … So why is it so hard to design an umbrella that won’t collapse or flip inside out? – Wall Street Journal How does somebody know what they want if they’ve never even seen it before? – Steve Jobs I predict in a very near future people around the world will be wearing...
Taxis parisiens : pourquoi ne pas privilégier la qualité de service au statu-quo ?

Taxis parisiens : pourquoi ne pas privilégier la qualité de service au statu-quo ?

Sans surprise, les taxis parisiens tentent de forcer le gouvernement à légiférer pour que les chauffeurs privés (Uber, Snapcar & cie) se voient imposer un délai minimum avant prise en charge du client (15min à 1h selon les échos). C’est un des points que j’avais soulevé dans mon précédent billet sur l’innovation par le design, le réflexe premier des entreprises en position dominante est de chercher à défendre son monopole / bout de gras sans s’interroger sur les raisons qui font que leurs clients leur préfèrent un concurrent ! Et pourtant, quelle erreur ! Car en effet, pour rester sur l’exemple des taxis parisiens, quel est le facteur différentiant de ces nouveaux concurrents ? L’assurance d’une qualité de service impeccable et d’une expérience utilisateur agréable. Et si l’on y réfléchit bien, ces derniers ont toutes les cartes en main pour proposer un service d’aussi bonne qualité que les sociétés de chauffeurs privés utilisant des Apps sur smartphone. Rappelons tout de même que les taxis parisiens c’est : 17 137 taxis 435 stations (dont 116 équipées d’une borne d’appel concentrant plus du 80% des prises en charge en station) des prises en charge à 40% en station, 16% sur la voie publique (leur monopole), 36% par central radio et 7% à l’aide d’une borne d’appel (rapport Chassigneux 2008) Imaginez une minute que l’intersyndicale des taxis utilise son budget lobbying de manière utile, c’est à dire pour développer une App sur smartphone aussi simple et performante qu’Uber, gratuite et permettant de commander en moins d’une minute l’un des 17137 taxis de la capitale tout en capitalisant sur l’ensemble des dispositifs existants.. Vous ne pensez pas...
This is Service Design Thinking

This is Service Design Thinking

Le livre This is Service Design Thinking a été initié par Jakob Schneider et Marc Stickdorn, et co-écrit avec 21 autres designers. Le design de service étant à la fois une discipline en plein essort mais également une discipline vivante (au sens non figée), il peut paraître ambitieux voire illusoire de chercher à la décrire dans un livre. This is Service Design Thinking réussit pourtant ce challenge et propose une vision d’ensemble de la discipline extrêmement instructive car la démarche est présentée en tant que telle mais également illustrée de cas réels permettant une meilleure compréhension tant des enjeux que des techniques décrites dans le livre. Par ailleurs, et c’est un point particulièrement appréciable, les auteurs ont tenus à ce que le livre soit écrit en respectant la démarche qu’il promeut et l’on pensé et conçu comme un service ! À conseiller à tous ceux qui cherchent une nouvelle manière de répondre aux questions & problèmes qu’ils rencontrent, et qui pensent que la co-création est une voie prometteuse car permettant de mobiliser les énergies individuelles au service du collectif. Acheter « This is Service Design Thinking » sur Amazon pour...
L’innovation par le design, l’exemple du Lab Postal

L’innovation par le design, l’exemple du Lab Postal

J’ai eu la chance de pouvoir assister hier à la première journée du Lab Postal (et rate malheureusement celle d’aujourd’hui pour une question de nounou … #3615malife). Cet événement, organisé par la Direction Innovation du Groupe La Poste, promeut l’innovation et le design au travers de prototypes de service innovants co-conçus avec un panel de StartUp et d’un cycle de conférences ou tables rondes qui se déroulent en parallèle (à noter qu’une partie des solutions présentées ont été co-imaginées par des postiers lors du Service Jam organisé par la Poste en octobre dernier). Je ne reviendrai pas sur la nécessité de mettre l’innovation au cœur de l’entreprise, ni sur l’opportunité que constituent les approches design thinking / design de service car j’aborde ces sujets régulièrement (ou sur Twitter). Je tiens juste par ce billet à saluer le travail mené par les équipes de la DIDES et par tous les acteurs qui ont contribué à faire de cet événement une belle démonstration des relais de croissance de demain que sont le design et l’innovation. Gageons que DG et top management prennent conscience de l’importance de ces sujets mais surtout, au delà de cette prise de conscience, qu’ils s’en emparent et les déclinent stratégiquement et opérationnellement car l’innovation et le design développent toute leur puissance lorsqu’ils deviennent l’ADN de l’entreprise ! J’ai particulièrement apprécié : l’intervention de Dominique Levent de Renault qui a mis en place et pilote une démarche d’open innovation avec une approche que je trouve extrêmement porteuse (j’ai par ailleurs beaucoup apprécié sa réponse pertinente à ma question sur l’avenir du modèle économique des constructeurs automobile et le fait que les utilisateurs montrent...
#DesignThinking / Réflexions sur la ZOE, nouvelle voiture électrique de Renault

#DesignThinking / Réflexions sur la ZOE, nouvelle voiture électrique de Renault

Lorsque j’ai entendu à la radio, à l’occasion du salon de l’automobile, l’annonce de la première voiture électrique grand public de Renault – la ZOE – et surtout pris connaissance de son modèle économique, je n’ai pas pu m’empêcher de me poser la question suivante « comment Renault pourrait répondre aux nouvelles attentes des utilisateurs de voitures tout en assurant la pérennité de son activité avec un modèle économique viable ? », déformation professionnelle sans doute. En effet, cette voiture électrique coûte la bagatelle de 13 700€, somme à laquelle il faut rajouter la location des batteries (79€ / mois) ainsi que le coût de l’électricité nécessaire à leur charge. Ce modèle économique, bien que présenté sous un angle novateur, apporte à mon sens plus d’avantages au constructeur qu’à l’utilisateur final (je considère que l’argument « ça reste moins cher qu’un moteur essence / diesel » n’est pas recevable) d’où ma démarche… Jai tenté l’exercice de style suivant : proposer une réponse en mode pensée design à la question évoquée ci-dessus. Je vous laisse donc découvrir quelle aurait pu être l’annonce de Renault pour le lancement de sa ZOE. ZOE, le concept revisité Avec ZOE, découvrez un service de déplacement pratique, écologique, fiable et abordable ! Pas de frais d’entrée, pas d’abonnement, seule l’utilisation est facturée selon un barème temps / kilomètre progressif. Chaque ZOEtiste peut choisir d’être un simple utilisateur ou de devenir parrain / marraine d’une petite ZOE, sans engagement de durée et avec la possibilité de switcher à n’importe quel moment. En tant que parrain / marraine, vous vous engagez à accueillir une ZOE chez vous, à veiller...
Design de service et Entreprise collaborative : le couple parfait ?

Design de service et Entreprise collaborative : le couple parfait ?

Mon intérêt pour le design de service est lié à ma prise de conscience du mouvement inéluctable de l’entreprise vers le modèle dit « d’entreprise collaborative » il y a quelques années. A cette époque mon rôle consistait à accompagner des acteurs métiers dans la mise en oeuvre de leurs processus opérationnels et des outils permettant de les mener à bien, à leur donner la capacité à être autonome, à les professionnaliser et bien sur à leur permettre d’évaluer & de s’assurer de la valeur ajoutée pour leurs utilisateurs finaux. Dans le même temps je vivais dans mon quartier une expérience incroyable de transformation à petite échelle de la société, initiée par un réseau social de proximité qui donnait les moyens aux habitants de construire ensemble un écosystème local répondant parfaitement à leurs besoins. Tout cela m’a petit à petit fait réaliser que la majeure partie des difficultés que nous rencontrions en entreprise étaient liées au modèle « command & control » sur lequel était bâtie l’organisation et plus encore de la culture qui en découlait. En particulier, modèle et culture ne permettaient pas d’être suffisamment « user centric » et encore moins « bottom-up », donc de répondre efficacement aux besoins réels des employés en bout de chaîne en les écoutant alors que ce sont eux qui font la valeur de l’entreprise. Recherches et lectures sur les moyens de remettre l’humain au centre de l’entreprise et de ses préoccupations m’ont donc amené à m’intéresser entre autre à l’approche que propose le design de service. Basée sur la compréhension des comportements d’usages, le design de service est une approche...
Hackez vos usages numériques grâce à « If this then that » !

Hackez vos usages numériques grâce à « If this then that » !

Dans la jungle des services web, il y a quelques perles rares qui cachent derrière une apparence anodine un potentiel énorme : celui de contribuer à révolutionner le monde numérique que nous connaissons ! « If this then that » est de cette trempe. Il s’agit d’un service que j’ai découvert grâce à Valentin Pringay et dont le concept est à la fois simplissime et puissant : créer des règles d’interactions simples entre les différents services web que nous utilisons ! If this – s’il se passe ceci – then that – alors faire cela, c’est aussi simple que ça. Dans son fonctionnement, au premier abord ifttt n’apparaît pas si révolutionnaire que ça. Il permet certes de centraliser la réalisation de règles personnalisées entre deux services web, mais en soit ça n’est pas une innovation à proprement parler (plusieurs services éparses permettent de mettre en place une petite partie des règles possibles dans ifttt). Alors qu’est ce qui pourrait me faire penser que ifttt va contribuer à révolutionner le monde numérique ? Le phénomène « life hacking ». Ces dernières années un phénomène est très fortement monté en puissance : le life hacking (hacking de la vie courante). ndlr, hacker est à l’origine un mot anglais signifiant bricoleur, bidouilleur, utilisé pour désigner en informatique les programmeurs astucieux et débrouillards. (source : wikipédia) Ce concept est apparu pour la première fois sous ce nom en 2004 par un journaliste, Danny O’Brien. Il ne s’agit pas en soit d’une nouveauté, car de tout temps des bricoleurs en tout genre ont officié en transformant et détournant de leurs usages divers objets ou services. Mais c’est aujourd’hui une tendance de fond en passe de devenir...
Faites vos courses dans le métro grâce aux QR-codes !

Faites vos courses dans le métro grâce aux QR-codes !

A l’ère de Twitter et de l’information en temps réel, parler d’une initiative vieille de 6 mois c’est faire figure de dinosaure. Pourtant, celle-ci mérite largement qu’on s’y arrête du fait de sa nature innovante et de  l’expérience utilisateur (UX) qu’elle procure. Fin 2010, TESCO a lancé en Corée un service innovant de courses en ligne dans le métro via l’affichage de linéaires de supermarchés présentant les produits associés à un QR-code. Avec l’application mobile adéquate les clients pouvaient alors remplir leur caddy virtuel, payer et transmettre un ordre de livraison ! Loin d’être anecdotique, cette initiative a été couronnée de succès car entre novembre 2010 et janvier 2011 TESCO a connu : une augmentation des ventes online de 130% […], ainsi qu’une augmentation du nombre de membres inscrits de 76%. (source : Out of da box) Ce service innovant proposé par TESCO illustre parfaitement bien la valeur ajoutée des démarches centrées utilisateur et du design d’expérience dans les démarches de marketing de l’innovation ! A partir d’une analyse des usages des clients, de leurs comportements, … menée conjointement à une étude ethnographique => un service à forte valeur ajoutée émerge. De là, il est façonné selon l’axe de l’expérience qu’il apporte à l’utilisateur, pas seulement du service qu’il délivre. En effet, TESCO aurait très bien pu mettre en place de simples bornes interactives d’achat pour délivrer ce service. Mais non, l’entreprise à fait le choix de proposer une expérience unique à ses clients en transformant la station de métro en supermarché géant et innovant ! Le résultat est un service : utile – il permet de gagner du temps pour faire ses courses...