Réveillez l'entrepreneur qui sommeille en vous / Startupeers.co

< Retour

M'inscrire /

Me connecter

Destination entreprendre #26 : Geoffroy Dumesnil & Jean-Baptiste Dégez

Destination entreprendre #26 : Geoffroy Dumesnil & Jean-Baptiste Dégez

Résumé :  Après s’être expatriés en Colombie, Geoffroy & Jean-Baptiste sont rentrés en France avec l’envie de promouvoir un style de vie plus équilibré dans lequel le bien-être occupe une place centrale. Ils ont alors créé Tayrona, une boutique proposant du matériel est des accessoires de Yoga dans une démarche responsable (chaque commande passée = un arbre replanté grâce à l’association Tchenduka). Présentation. Hola, nous sommes Geoffroy Dumesnil & Jean-Baptiste Dégez, co-fondateurs de Tayrona, LA nouvelle marque d’accessoires de yoga & lifestyle. Déclencheurs. Ce qui nous a poussé à nous lancer est résumé dans notre manifeste. Nous savions que nous voulions monter notre entreprise mais plutôt que de chercher la bonne idée, nous avons commencé par nous poser la question de pourquoi créer son entreprise et une fois résolue cette interrogation, le yoga s’est imposé assez naturellement. Pour nous la pratique sportive s’inscrit dans une hygiène de vie holistique. Le yoga même s’il recouvre une dimension spirituelle est aussi une discipline physique, permettant de se réapproprier son corps. Cela va de pair avec une nutrition saine et une attention particulière envers les autres et l’environnement. Tayrona incarne l’ensemble de ces valeurs pour rendre le yoga accessible au plus grand nombre. Premier fait d’armes. Nous avons effectué il y a quelques mois le premier versement à notre ONG partenaire pour planter les 300 premiers arbres en Colombie, car nous replantons un arbre pour toute commande passée sur notre site internet. Je ne sais pas si c’est un fait d’arme mais en tous cas nous mesurons le chemin parcouru depuis le début de l’aventure et nous avons le sentiment d’apporter quelque chose en...
Destination entreprendre #25 : Stéphanie Hajjar

Destination entreprendre #25 : Stéphanie Hajjar

Résumé :  Ayant côtoyé et accompagné de nombreuses startups au sein du fond d’investissement SFR Developpement, Stéphanie a décidé de sauter le pas et de lancer WonderfulTime en se basant sur une expérience vécue lors d’un voyage. Son objectif : permettre à des passionnés de transmettre l’enthousiasme et l’inspiration que leur procurent leur quotidien. Les expériences WonderfulTime sont actuellement disponibles uniquement sur Paris, mais devraient bientôt s’étendre à d’autres villes et pays. Présentation. Dauphine / Insead, j’ai (déjà!) 18 ans années d’expérience dans de grands groupes et une start-up dans les secteurs de la grande consommation, de l’internet et des Télécoms. J’ai eu la chance de changer régulièrement de postes et de métiers, passant du commerce au marketing, à la stratégie pour me consacrer ces dernières années à l’innovation. En charge du département Innovation chez SFR et du fonds d’investissement SFR Développement, j’ai apprécié accompagner de nombreux entrepreneurs porteurs de projets innovants. Déclencheurs. J’y pense depuis un certain temps à vrai dire, probablement ces 7 ans à cotoyer au quotidien de nombreux entrepreneurs de talent et puis une idée qui part d’une histoire personnelle lors d’un voyage en Corée et puis l’idée fait son chemin, elle plaît, mobilise et là tout s’enclenche… Premier fait d’armes. En tant « qu’intrapreneur », des projets dingues et des années folles comme le lancement du premier site internet chez Bouygues Telecom, du SMS sans trop y croire sur le moment et sa fulgurante croissante après, la 3G, les premières applications mobiles, la première chaîne de TV interactive….mais en tant qu’entrepreneur, c’est tout récent et tout simplement le lancement de WonderfulTime en fin d’année 2013 dont l’objet...
Destination entreprendre #24 : Béatrice Lhuillier

Destination entreprendre #24 : Béatrice Lhuillier

Résumé :  Devenue entrepreneure en 2010 pour retrouver du sens dans son travail, Béatrice a su développer autour de son activité une communauté de professionnels et d’experts en appliquant sans le savoir des préceptes recommandés par nombres de startup evangelists ! Toujours en recherche de nouveaux challenges, elle vient de lancer un site destiné aux femmes qui souhaitent franchir ce même pas sans trop savoir comment : devenir-consultante-freelance.com. Présentation. Je suis Béatrice Lhuillier, j‘ai bientôt 39 ans et je travaille en freelance depuis 4 ans. Je suis spécialiste des process et outils de conception et production e-learning et serious game. En résumé : une organisation fait appel à moi lorsqu’elle décide de mettre en place une cellule interne de production e-learning ou pour optimiser ses process (lorsqu’elle commence à industrialiser sa production de contenus). Déclencheurs. En 2010 j’ai quitté mon dernier employeur, un éditeur de contenus e-learning et serious games, chez qui j’avais un très bon poste de Directrice de Production. Un job passionnant mais…usant ! Un jour, je me suis rendu compte que je n’étais plus en phase avec ce que l’on me demandait. J’ai compris que je ne voulais plus travailler comme je le faisais. Je pensais être dégoûtée de mon job alors qu’en réalité j’aimais ce job, mais les conditions dans lesquelles je l’exerçais ne me satisfaisaient plus du tout. Je n’étais tout simplement pas alignée avec mes valeurs et je suis partie. J’ai utilisé mon DIF pour faire un bilan de compétences et c’est là que, lentement, au fil des RDV avec ma coach, j’ai pris conscience qu’il y avait peut être une autre issue…une autre façon de travailler. Premier fait d’armes....
Destination entreprendre #23 : Julien Dussauge

Destination entreprendre #23 : Julien Dussauge

Résumé : Après avoir patiemment construit son parcours professionnel dans le monde du prêt à porter en poursuivant une ambition entrepreneuriale, Julien a finalement franchi le pas en 2010. Il a cofondé Watsize, un guide online permettant de trouver pour chaque vêtement la taille idéale afin de permettre aux consommateurs d’acheter des vêtements en toute sérénité pour eux-mêmes ou leurs proches. Son ambition : faire que Watsize puisse passer du « online à la maison » au « live en magasin » grâce au mobile. Présentation. Julien Dussauge, pacsé 2 enfants, j’aime voyager, apprendre et entreprendre. Je suis diplômé d’un master en Ingénierie Marketing. Passionné par la mode j’ai travaillé dès la fin de mes études dans le prêt-à-porter en France et à l’international pour les sociétés Rip Curl Europe à Hossegor, Esprit à Londres, Levi’s Europe à Bruxelles et Bizzbee (Happychic) à Grenoble. J’ai travaillé dans la vente, le visual merchandising, la gestion de point de vente principalement en tant que chef de produit. Ces expériences m’ont permis de comprendre avec précision le fonctionnement de la filière du prêt-à-porter en passant par les attentes des consommateurs, des équipes de ventes et les enjeux propres aux stratégies des entreprises. Depuis 2010 j’ai enfin franchi le pas de l’entreprenariat en cofondant la société Watsize. Déclencheurs. Je crois qu’au fond je l’ai toujours su, je me suis investis très jeune dans des associations, organisation d’événements, cours de snowboard aux étudiants étrangers, délégué de classe… 🙂 avec cette envie de créer quelque chose, de partager,  d’être polyvalent et faire une multitude de choses différentes. L’idée de Watsize est venue très tôt en 2005, je n’étais pas encore prêt,...
Destination entreprendre #22 : Sylvain Le Bon

Destination entreprendre #22 : Sylvain Le Bon

Résumé : Parce qu’il était depuis toujours passionné par les changements et transformations qu’amènent dans nos vies les nouvelles technologies, Sylvain a décidé d’en faire le centre de gravité de sa vie professionnelle. Il s’est donc lancé dans l’entrepreneuriat en fondant Open Initiative, une communauté doublée d’une place de marché à destination des entreprises qui recherchent des prestataires informatiques pour mener à bien leurs projets. Cette année, il a également lancé Open Funding, une plateforme de financement participatif pour le logiciel libre ayant comme spécificité le financement fonctionnalité par fonctionnalité !  Présentation. Passionné depuis longtemps par la manière dont les nouvelles technologies changent nos vies, j’ai voulu aligner ma vie professionnelle sur cette passion. Après quelques années de conseil dans les milieux informatiques, j’ai cherché à proposer un nouveau modèle, plus efficace et cohérent que ceux que j’appliquais dans les grandes entreprises dans lesquelles je travaillais. Et je me retrouve donc, finalement assez logiquement, à proposer des modèles économiques basés sur de la contribution ouverte, pas seulement parce qu’ils sont plus en adéquation avec mes valeurs, mais aussi parce qu’ils sont plus efficaces. C’est du moins ce qu’on travaille à prouver. Déclencheurs. En fait je pense que j’ai toujours su inconsciemment que j’allais m’orienter vers une voie d’entrepreneuriat. Mais lorsqu’après mon stage de fin d’études, j’ai signé mon contrat de consultant, j’ai décidé qu’il ne fallait pas faire les choses à moitié, et que je ne me poserais pas de questions pendant deux ans. Après ces deux années, certains événements, probablement très banals mais arrivant pile au moment de l’expiration de mon « moratoire intellectuel », m’ont poussé à me demander ce...
Destination entreprendre #21 : Julien Simon

Destination entreprendre #21 : Julien Simon

Résumé : Passionné de littérature et de nouvelles technologies, Julien (aka Neil Jomunsi) a décidé de plonger dans l’entrepreneuriat en se lançant dans plusieurs projets menés en parallèle dont le but commun est d’explorer les nouveaux modèles économiques, politiques et sociaux du livre. Walrus, une société d’édition 100% numérique innovante co-fondée avec trois associés ; le Projet Bradbury, un marathon d’écriture au rythme d’une nouvelle par semaine ; et enfin Nemopolis, un roman diffusé gratuitement par mail ! Présentation. Je m’appelle Julien Simon mais j’écris sous l’anagramme Neil Jomunsi des romans, des nouvelles, des séries et des livres dont vous êtes le héros. En parallèle, j’ai monté avec trois associés la société d’édition Walrus. En ce moment, et en partenariat avec Actualitté, j’ai lancé le Projet Bradbury, un marathon d’écriture où je rédige et publie une nouvelle par semaine pendant un an. Autant dire que cela me tient occupé. Déclencheurs. J’ai goûté aux joies du salariat pendant de nombreuses années et je n’y ai pas trouvé la liberté à laquelle j’aspire. De plus, je suis du parti de penser que ce que l’on fait soi-même vous correspond nécessairement mieux. Passionné de livres devant l’éternel et très enthousiaste au sujet des nouvelles technologies, il m’a semblé normal de me prendre en main et de décider d’y consacrer ma vie de façon plus active, même si mon métier précédent était… libraire. Premier fait d’armes. J’ai crée Walrus, une maison d’édition 100% numérique, il y a quatre ans à une époque où il était encore tabou de parler de littérature originale entièrement dématérialisée. À l’époque, nous n’étions guère de quatre ou cinq maisons d’édition sur ce créneau alors...
Destination entreprendre #20 : Xavier Jaleran

Destination entreprendre #20 : Xavier Jaleran

Résumé : Convaincu qu’il est possible de s’épanouir en conciliant vie professionnelle, vie de famille, amis, loisirs et projets personnels, Xavier a sauté le pas et s’est lancé dans une aventure entrepreneuriale sur la base d’un constat fait lors d’un de ses voyages. Il édite aujourd’hui massageaparis.fr, un portail regroupant les professionnels proposant des massages de bien-être à Paris et dans la région Ile-de-France. Présentation. Passionné d’informatique depuis mon enfance, je suis vraiment devenu accro durant mon adolescence. C’est donc tout logiquement que j’ai suivi des études dans ce domaine (pas d’école d’ingénieur, mais un BTS, je n’ai jamais eu la passion des études). J’ai ensuite été embauché durant quelques années avant de partir un an en tour du monde. Retour à la case salariat en rentrant du voyage, mais avec cette idée en tête de voir s’il serait possible de vivre d’une activité sur Internet. Les années passent et j’arrive à atteindre ce point de bascule où les revenus du web sont équivalents à ceux de mon travail. Je pose alors ma démission, je suis maintenant indépendant depuis février 2013. Déclencheurs. Partir en voyage durant un an, cela laisse du temps pour réfléchir à la façon dont on veut vivre sa vie. Surtout que j’avais déjà quelques années de salariat derrière moi et j’étais convaincu que ce n’était pas de cette façon que je serais le plus épanoui. Cependant je crois que tout cela était présent depuis longtemps en moi. Je me souviens, alors que je devais avoir 12 ans et que mes parents rentraient souvent tard de leur travail, leur poser la question suivante : « Vous n’en avez pas marre de ce rythme...
Destination entreprendre #18 : Fabien Bouchard

Destination entreprendre #18 : Fabien Bouchard

Résumé : Curieux et passionné, Fabien Bouchard s’est découvert une âme d’entrepreneur un peu par hasard en créant le webzine uFunk qui est passé du statut de blog à celui d’activité principale en moins de 2 ans. Jamais à court d’idées et motivé par le fait d’avoir la liberté d’expérimenter de nouvelles choses chaque jour en sortant de sa zone de confort, Fabien a récemment lancé sur iPhone l’App Deapz, un carnet d’adresses social ou chacun peut partager ses lieux favoris. Présentation. Je m’appelle Fabien Bouchard, je suis un passionné de web et de nouvelles technologies, mais surtout un grand curieux. Je suis le créateur et éditeur de UFUNK.net. Après une formation de développeur web, j’ai travaillé dans plusieurs sociétés avant de devenir indépendant, puis de mettre mon blog en ligne en 2009, devenu au fil du temps un webzine mais aussi mon activité principale. Je consacre le reste de mon temps et une bonne partie de mes loisirs à d’autres projets personnels, à commencer par Deapz. Déclencheurs. Je dirais que c’est un peu le fruit du hasard. J’ai commencé par obtenir le status d’auto-entrepreneur afin de pouvoir réaliser un contrat en indépendant pour un développement spécifique. Cette expérience de travail « hors entreprise » m’ayant beaucoup plu, j’ai tout de suite réalisé que ce mode de fonctionnement, offrant plus de souplesse et un plus large éventail d’expériences, correspondait beaucoup plus à ma personnalité, à mes envies. Premier fait d’armes. Mis à part mes travaux de développement web pour diverses sociétés, en tant que prestataire, ma première véritable expérience d’entrepreneur s’est faite avec UFUNK. Parti d’un simple blog de passionné, UFUNK est devenu aujourd’hui une référence dans l’univers de la...
Destination entreprendre #17 : Stéphane Traumat

Destination entreprendre #17 : Stéphane Traumat

Résumé : Stéphane Traumat est un passionné de technologie qui, après une formation de développeur et un court passage en entreprise, s’est dirigé vers l’entrepreneuriat pour gagner en liberté et choisir de travailler sur des sujets qui lui plaisaient. Aujourd’hui, l’aspect entrepreneurial a pris le dessus sur la technologie et si Stéphane est tout aussi passionné, il l’exprime d’une manière différente en développant de nouveaux business ou en investissant dans d’autres entreprises. Présentation. Je m’appelle Stéphane Traumat et j’ai 35 ans. J’ai suivi un DUT en Informatique à La Rochelle puis j’ai travaillé deux ans comme développeur dans l’entreprise où j’avais été pris en stage. J’ai ensuite démissionné pour me mettre à mon compte puis, par la suite, j’ai crée plusieurs sociétés : Scub, Square Solutions, Oak Invest et j’ai aussi investi dans d’autres comme Aldébarande. Déclencheurs. Ayant une très forte envie d’explorer les nouvelles technologies, j’ai décidé, après mes deux premières années en tant que salarié, de démissionner pour me mettre mon compte (j’ai quand même attendu que le service militaire ne soit plus obligatoire 😉 ). Peu après, j’ai crée la SSII Scub afin d’avoir la liberté de travailler sur les technologies qui m’intéressaient. Au bout de quelques années, je me suis séparé de mes associés historiques (nous étions trois) pour prendre un nouvel associé (Juanito Gonçalves). Au fil du temps, même si nous restions toujours passionnés de technologies, nous avons commencé à nous intéresser de plus en plus au développement de l’entreprise. C’est ainsi que, petit à petit, nous nous sommes éloignés (un peu) de la technologie pour nous concentrer sur l’aspect business (commercial, finance, marketing, innovation, négociation…). Dans cette...
Destination entreprendre #16 : Delphine Pinon

Destination entreprendre #16 : Delphine Pinon

Résumé : Dynamique, fonceuse et positive, Delphine est une entrepreneuse au parcours très intéressant qui ose parler de ses échecs, fait suffisamment rare pour être souligné. Elle y a d’ailleurs consacré un blog, delphinepinon.tumblr.com, sur lequel elle partage ses expériences passées sans autocensure et avec beaucoup d’autodérision ! Ayant provisoirement mis en pause ses aspirations entrepreneuriales, elle accompagne des créateurs d’entreprises à la CCI de Paris. Présentation. J’ai 26 ans et je fais plus jeune que mon âge. Je suis née et j’ai grandi en banlieue parisienne. J’ai fait toute ma scolarité post-bac à Sciences Po Paris. Je suis curieuse et très gourmande. Je médite matin et soir pendant 30 minutes. Je suis addict à mon téléphone. Comme NKM, je trouve vraiment que le métro est « un lieu de charme » n’en déplaise aux râleurs. Je mets 2 mois à lire un livre et je ne lis que des romans. Je suis fan de Ken Follett et de Plus Belle La Vie (ça y est je l’ai dit). Je suis une fille entrepreneuse voire entreprenante. Déclencheurs. L’entrepreneuriat est une envie de longue date. Pour moi c’était un peu « J’ai envie de créer ma boite mais j’ai pas d’idée ». J’ai donc commencé par des balbutiements, puis j’ai gravité dans le milieu des startups parisiennes, rencontré des gens super intéressants jusqu’à ce qu’on me propose de m’associer sur un vrai projet. J’étais tellement excitée de me lancer ! Je crois que je me suis considérée vraiment comme entrepreneuse quand j’ai monté www.majolietombe.fr. Premier fait d’armes. A 23 ans, j’ai obtenu un diplôme de coach professionnelle en parallèle de mes études. A cette époque j’avais vraiment envie de...
Page 1 sur 3123