Réveillez l'entrepreneur qui sommeille en vous / Startupeers.co

< Retour

M'inscrire /

Me connecter

Remarkable : La tablette qui veut remplacer le papier.

Bien que piètre sketchnoteur et manquant de temps pour m’améliorer, je suis un grand fan de cette discipline qu’est le Sketchnoting (je vous conseille d’ailleurs le site Sktechnotes : Facile si vous vous intéressez aussi à cette méthode de prise de notes graphique aussi efficace qu’esthétique).

C’est la raison principale qui m’a poussée l’année dernière à acquérir un iPad Pro accompagné d’un iPen et à creuser le Sketchnoting sur tablette (un article sur le sujet est en préparation). Tout naturellement, je me suis intéressé à la tablette Remarkable dès sa campagne de pré-commande, sa promesse étant d’offrir une expérience de prise de note, de dessin et de lecture quasi identique au papier, rien que ça !

Après de longs mois d’attente, j’ai reçu hier l’exemplaire que j’avais pré-commandé et ai pu la tester rapidement. En résumé, je suis très content de cette acquisition et bien que tout ne soit pas parfait la promesse est à mon sens tenue.

Étant un habitué des écrans LCD il m’a fallu un petit peu de temps pour m’habituer à la manière dont l’écran e-ink fonctionne, mais son usage est extrêmement agréable et reposant pour les yeux. En revanche l’écriture au stylet ne m’a demandé aucun temps d’apprentissage. Les sensations se rapprochent vraiment du papier, tant dans le bruit et la manière dont le stylet glisse sur l’écran que dans le rendu visuel des traits que l’on trace.

J’émets bien sur une réserve sur les fonctionnalités de l’application installée sur la tablette ainsi que celles de l’application compagnon sur l’ordinateur. Très limitées, elles risquent à l’usage de créer des points de frustration récurrents pouvant mener à l’abandon de la Remarkable. Sur ce point j’aurais aimé un équivalent de l’application iPad Nebo qui est une référence en la matière. L’export pdf est également loin d’être parfait, contrairement à l’export PNG qui est de très bonne facture.

Fort heureusement, les aspects logiciels sont ceux qui sont les plus facile à faire évoluer, et il est évident que de nombreuses améliorations vont être apportées dans les semaines et mois à venir. Le plus gros du travail avant lancement a très logiquement été fait sur la partie hardware + software qui permettent de garantir une expérience d’écriture exceptionnelle, mission accomplie sur ce point.

Je vous en dirais certainement plus dans quelques semaines / mois après l’avoir vraiment utilisée en conditions réelles. En attendant voici quelques photos ainsi que les points forts & points faibles que j’ai noté.

Les points positifs

  • La Remarkable est très légère et agréable à prendre en main
  • La qualité de lecture est au rendez vous grâce à la technologie e-ink, et l’absence de rayonnement limite grandement la fatigue visuelle
  • La sensation d’écriture est très agréable, intuitive et se rapproche effectivement du papier, elle n’est pas « identique » pour autant
  • L’application de prise de notes / dessin propose plusieurs « outils » de dessin différents(crayon de bois, stylo, surfaceur, etc) et les sensations qui vont avec semblent naturelles
  • L’application de prise de notes / dessin intègre une gestion des calques facilitant grandement le dessin ou le sketchnoting
  • Annoter un pdf est vraiment très simple et intuitif
  • L’import de fichiers pdf / epub pour les lire et les annoter sur la Remarkable est rapide, et les 8Go de mémoire permettent d’être à l’aise

Les points négatifs

  • Aucune reconnaissance d’écriture / OCR n’est proposées ni sur la tablette ni sur l’application desktop
  • L’application Desktop gérant les imports / exports est ultra light et l’UX est loin d’être incroyable
  • L’application mobile ne sert pour l’instant pas à grand chose et n’est qu’une visionneuse du contenu de la Remarkable
  • Même si elle est très réactive, on sent parfois un léger décalage entre le mouvement du stylet et le tracé sur la tablette
  • La qualité des exports PDF laisse à désirer
  • L’application intégrée à la tablette est plutôt limitée en terme de fonctionnalités (par exemple il est impossible de lire en format paysage avec 2 pages côte à côte).
  • L’écran e-ink peut surprendre au début aux habitués des écrans LCD (rémanence, rafraîchissement qui semble saccadé)

Auteur : Fabien Grenet Fabien a effectué 447 contributions sur Startupeers.

Propulseur d’idées passionné par l’innovation et le monde numérique. Fondateur de Startupeers et d’HENSEN conseil, agence qui propose aux startups, PME et grands groupes une approche créative décuplant l’innovation et permettant de passer rapidement de l’idée au produit sur le marché. Geek sur les bords et fan du Japon à ses heures perdues.

C'est à vous !